Navettes Provençales à l’eau de fleurs d’oranger

Navettes Provençales à l'eau de fleurs d'oranger
Navettes Provençales à l’eau de fleurs d’oranger

Connaissez vous les navettes ? Ce sont des biscuits croquants parfumés à la fleur d’oranger. Les navettes sont autant Marseillaises que Provençales. On les déguste à la chandeleur et tout au long de l’année (un peu comme les crêpes en fait !).

Les ingrédients de base de ce biscuit traditionnel sont simples : Farine, œuf, sucre, beurre et / ou huile, eau de fleur d’oranger, sel et parfois de la levure.

C’est un biscuit plus sec qu’un sablé car il y a peu de matière grasse. C’est aussi un biscuit bien croquant, mais parfois un peu trop croquant à mon goût selon son origine. La navette est parfaite pour moi quand elle est croquante dehors mais un peu souple dedans. Dans les heures qui suivent la cuisson : c’est le top du top !

Parmi les biscuiteries les plus connues de Marseille, on peut citer Les Navettes des Accoules et le Four des Navettes qui ont leurs ardents défenseurs.

Voici une intéressante petite vidéo sur les « navettes des Accoules » qui sont faites avec les ingrédients de base cités plus haut et qui incluent une portion de pâte à pain fraîche qui apporte du goût et qui permet aux navettes de lever un peu.

 

 

Pour ma part et même si je sais que ce n’est pas dans la recette traditionnelle, j’ajoute un peu de poudre d’amande dans la pâte. Cela apporte un peu de souplesse sans sacrifier au croquant. Dans le même but, je mets aussi un tout petit peu de levure chimique pour aérer la pâte.

eau_de_fleurs_d_orangers

 

Dernier point, ô combien important mais souvent négligé: la qualité de l’eau de fleurs d’oranger.

Suite aux conseils lus sur ce blog de cuisine Italienne que j’aime beaucoup, j’ai acheté une bouteille d’eau de fleurs d’orangers de la marque Libanaise Cortas.

C’est une eau de fleurs d’oranger naturelle qui est vraiment très parfumée sans être trop forte ou entêtante comme le sont parfois les arômes artificiels. On la trouve assez facilement en France dans les épiceries qui vendent des produits du Moyen Orient.

 

 

 

Après ce long préambule, passons à la recette, toute simple.

Pour 10 navettes

250 g de farine ordinaire tamisée (T55 ou T65)
100 g de sucre
30 g de poudre d’amandes
1 œuf
25 g de beurre pommade
10 g d’huile d’olive
30 g d’eau de fleurs d’oranger (de la bonne !)
2 g de sel
2 g de levure chimique

La pâte à navettes

Battez l’œuf et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajoutez l’huile, le beurre pommade, le sel, l’eau de fleurs d’oranger, la poudre d’amandes. Mélangez. Ajoutez en deux ou trois fois la farine tamisée avec la levure chimique. Mélangez / pétrissez jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène, relativement souple et non collante. Ajoutez un peu d’eau si la pâte est trop ferme.

Le façonnage des navettes

Je vous conseille d’utiliser une balance et de diviser la pâte en exactement 10 pâtons de 50 g. On peut bien sûr tout faire « à l’œil » mais on aura forcément des disparités… et les petites navettes cuiront plus vite que les plus joufflues.

Roulez chaque portion de pâte sur le plan de travail (non fariné) pour former des tubes d’environ 12 cm de long. Pincez les deux extrémités de chaque tube pour former les pointes des navettes puis déposez les sur une plaque de cuisson beurrée ou chemisée de papier sulfurisé. Laissez reposer 1 heure à température ambiante.

Avant d’enfourner, fendez profondément les navettes avec la lame d’un couteau et écartez les bords.

navettes

La cuisson des navettes

Préchauffez le four à 210° et enfournez les navettes. Au bout de 5 minutes de cuisson, baissez la température du four à 170°C et laissez cuire environ 15 minutes supplémentaires. Les navettes sont cuites dès qu’elles sont un peu colorées, sans plus.

A la sortie du four, laissez refroidir les navettes sur une grille.

A la maison, je n’ai jamais eu de problème de conservation car tout disparaît dans les 24 heures. Sinon, le mieux est de les conserver dans une boîte en fer (c’est à dire, pas complètement étanche).

 

 

2 réponses à “Navettes Provençales à l’eau de fleurs d’oranger

  1. Merci et bravo d’y avoir pensé j’aime beaucoup l’idée, je n’aime pas beaucoup le sucre j’adore les navettes provençales, je viendrai souvent m’inspirer de vos recettes , bonne continuation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *